Congrès Miséricorde France

"La Miséricorde de Dieu est pour tous" - Pape François

  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
jquery slider by WOWSlider.com v7.6

Bienheureux Les Misericordieux Cracovie 2016 L Hymne Officiel

''Bienheureux les miséricordieux''

Cracovie 2016 : l'hymne officiel des JMJ dévoilé

Pour écouter l'hymne (en polonais) :
www.krakow2016.com

L'hymne officiel des Journées mondiales de la jeunesse Cracovie 2016 a été rendu public à l'issue de la procession des Rois Mages le jour de l'Épiphanie, le 6 janvier 2015.

Intitulé « Bienheureux les miséricordieux », il est inspiré du thème des JMJ 2016 « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5,7).

Cracovie est aussi la ville de la religieuse polonaise Faustine Kowalska, sainte de la « Miséricorde divine », qui a retranscrit dans son Journal les paroles qu'elle a reçues de Jésus : « Ma fille, parle au monde entier de mon incroyable miséricorde. Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs... qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de moi, même si ses péchés sont comme l'écarlate. Ma miséricorde est si grande que, pendant toute l'éternité, aucun esprit, ni humain ni angélique, ne saurait l'approfondir ».

L'hymne a été interprété en présence du cardinal Stanislas Dziwisz, archevêque de Cracovie, par trois chanteurs solistes, Katarzyna Bogusz, Aleksandra Maciejewska et Przemek Kleczkowski, accompagnés d'un chœur de 50 personnes et d'un orchestre sous la direction d'Hubert Kowalski, rapporte un communiqué des organisateurs des JMJ.

Le Polonais Jakub Blycharz, compositeur de l'œuvre, explique avoir cherché son inspiration dans la Bible, avant de commencer à écrire. Il a alors trouvé au livre du Deutéronome 31 : « Et maintenant, écrivez un cantique à votre usage. Toi, apprends-le aux fils d'Israël, mets-le sur leurs lèvres, afin que ce cantique me serve de témoin. »

L'hymne est enraciné dans la Parole de Dieu : le refrain reprend le thème des JMJ, cinquième béatitude du Sermon sur la montagne : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ».

Le premier couplet du chant s'inspire du Psaume 121 : « Quelle joie quand on m'a dit : 'Nous irons à la maison du Seigneur !'... Appelez le bonheur sur Jérusalem : 'Paix à ceux qui t'aiment ! Que la paix règne dans tes murs, le bonheur dans tes palais !' ».

Le second se réfère à la parabole de la brebis perdue (15,1-7). Le troisième médite sur le Psaume 130 De Profundis : « Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ? / Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne. ». Enfin le dernier couplet reprend des points du kérygme.

Le chant est pour l'instant diffusé en polonais. Il revient à chaque conférence épiscopale de le traduire dans les diverses langues des Églises locales.

Anne Kurian – zenit.org


Bienheureux Les Misericordieux Cracovie 2016 L Hymne Officiel

''Bienheureux les miséricordieux''

Cracovie 2016 : l'hymne officiel des JMJ dévoilé

Pour écouter l'hymne (en polonais) :
www.krakow2016.com

L'hymne officiel des Journées mondiales de la jeunesse Cracovie 2016 a été rendu public à l'issue de la procession des Rois Mages le jour de l'Épiphanie, le 6 janvier 2015.

Intitulé « Bienheureux les miséricordieux », il est inspiré du thème des JMJ 2016 « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5,7).

Cracovie est aussi la ville de la religieuse polonaise Faustine Kowalska, sainte de la « Miséricorde divine », qui a retranscrit dans son Journal les paroles qu'elle a reçues de Jésus : « Ma fille, parle au monde entier de mon incroyable miséricorde. Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs... qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de moi, même si ses péchés sont comme l'écarlate. Ma miséricorde est si grande que, pendant toute l'éternité, aucun esprit, ni humain ni angélique, ne saurait l'approfondir ».

L'hymne a été interprété en présence du cardinal Stanislas Dziwisz, archevêque de Cracovie, par trois chanteurs solistes, Katarzyna Bogusz, Aleksandra Maciejewska et Przemek Kleczkowski, accompagnés d'un chœur de 50 personnes et d'un orchestre sous la direction d'Hubert Kowalski, rapporte un communiqué des organisateurs des JMJ.

Le Polonais Jakub Blycharz, compositeur de l'œuvre, explique avoir cherché son inspiration dans la Bible, avant de commencer à écrire. Il a alors trouvé au livre du Deutéronome 31 : « Et maintenant, écrivez un cantique à votre usage. Toi, apprends-le aux fils d'Israël, mets-le sur leurs lèvres, afin que ce cantique me serve de témoin. »

L'hymne est enraciné dans la Parole de Dieu : le refrain reprend le thème des JMJ, cinquième béatitude du Sermon sur la montagne : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ».

Le premier couplet du chant s'inspire du Psaume 121 : « Quelle joie quand on m'a dit : 'Nous irons à la maison du Seigneur !'... Appelez le bonheur sur Jérusalem : 'Paix à ceux qui t'aiment ! Que la paix règne dans tes murs, le bonheur dans tes palais !' ».

Le second se réfère à la parabole de la brebis perdue (15,1-7). Le troisième médite sur le Psaume 130 De Profundis : « Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ? / Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne. ». Enfin le dernier couplet reprend des points du kérygme.

Le chant est pour l'instant diffusé en polonais. Il revient à chaque conférence épiscopale de le traduire dans les diverses langues des Églises locales.

Anne Kurian – zenit.org