Congrès Miséricorde France

"La Miséricorde de Dieu est pour tous" - Pape François

  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
jquery slider by WOWSlider.com v7.6

visages2022-1

L’Évangile, c’est une source de Miséricorde dans ma vie

Ce qui est bien, c’est quand, avec mes amis, nous lisons l’Évangile ou que le matin, avant de partir travailler, je lis quelques phrases de l’Évangile. Ainsi, je connais plus comment Jésus a vécu, tout ce qu’Il a fait. Jésus Sauveur, il me donne de la Joie. J’aime particulièrement la rencontre de Jésus avec un aveugle (Marc 10, 46-52). Cet aveugle ne voyait pas, mais sa foi en Jésus l’a sauvé.  

Le Dimanche de la Miséricorde, j’aime bien relire la rencontre de Thomas avec Jésus ressuscité (Jn 20,19-31). Cet Évangile provoque ma foi, ma confiance en Jésus miséricordieux.

Et durant le temps pascal, les rencontres de Jésus ressuscité avec les Apôtres m’aident à saisir que Jésus est Vivant. Voir que quand Jésus n’était plus avec eux, sur la terre, eux ont été fidèles, se sont rassemblés et ont prié, ça me pousse concrètement à prendre un temps pour prier.

Jésus, c’est un ami très proche. En lisant l’Évangile, je désire me mettre à son écoute. Quand je lui parle de mes soucis, de mes tristesses, Lui me console, me donne d’expérimenter la force de sa Miséricorde.

C’est impressionnant, dans l’Évangile, tous ces dialogues entre Jésus et des gens très différents. Alors, lorsque j’ai des choses personnelles que je ne veux pas partager à d’autres personnes, j’en parle tout simplement à Jésus. Je peux avoir confiance en Lui : « Jésus, j’ai confiance en Toi ».


Observer Jésus, dans l’Évangile, prier puis se laisser approcher ou s'approcher, Lui, d'un malade, de quelqu'un qui se fait du souci pour un proche,  m’interpelle. Comment puis-je, à sa suite, exercer la Miséricorde ?

Souvent, dans mon travail, dans ma famille, avant une rencontre avec une ou des personnes, ou bien dans une situation complexe, je repense au passage de l’Évangile que j’ai lu, le matin. « Que dirait Jésus ? » « Comment agirait Jésus ? ».

L’Évangile, c’est une source de Miséricorde dans ma vie : familiale, paroissiale, dans la société.  

Anthony

visages2022-1

L’Évangile, c’est une source de Miséricorde dans ma vie

Ce qui est bien, c’est quand, avec mes amis, nous lisons l’Évangile ou que le matin, avant de partir travailler, je lis quelques phrases de l’Évangile. Ainsi, je connais plus comment Jésus a vécu, tout ce qu’Il a fait. Jésus Sauveur, il me donne de la Joie. J’aime particulièrement la rencontre de Jésus avec un aveugle (Marc 10, 46-52). Cet aveugle ne voyait pas, mais sa foi en Jésus l’a sauvé.  

Le Dimanche de la Miséricorde, j’aime bien relire la rencontre de Thomas avec Jésus ressuscité (Jn 20,19-31). Cet Évangile provoque ma foi, ma confiance en Jésus miséricordieux.

Et durant le temps pascal, les rencontres de Jésus ressuscité avec les Apôtres m’aident à saisir que Jésus est Vivant. Voir que quand Jésus n’était plus avec eux, sur la terre, eux ont été fidèles, se sont rassemblés et ont prié, ça me pousse concrètement à prendre un temps pour prier.

Jésus, c’est un ami très proche. En lisant l’Évangile, je désire me mettre à son écoute. Quand je lui parle de mes soucis, de mes tristesses, Lui me console, me donne d’expérimenter la force de sa Miséricorde.

C’est impressionnant, dans l’Évangile, tous ces dialogues entre Jésus et des gens très différents. Alors, lorsque j’ai des choses personnelles que je ne veux pas partager à d’autres personnes, j’en parle tout simplement à Jésus. Je peux avoir confiance en Lui : « Jésus, j’ai confiance en Toi ».


Observer Jésus, dans l’Évangile, prier puis se laisser approcher ou s'approcher, Lui, d'un malade, de quelqu'un qui se fait du souci pour un proche,  m’interpelle. Comment puis-je, à sa suite, exercer la Miséricorde ?

Souvent, dans mon travail, dans ma famille, avant une rencontre avec une ou des personnes, ou bien dans une situation complexe, je repense au passage de l’Évangile que j’ai lu, le matin. « Que dirait Jésus ? » « Comment agirait Jésus ? ».

L’Évangile, c’est une source de Miséricorde dans ma vie : familiale, paroissiale, dans la société.  

Anthony