Congrès Miséricorde France

"La Miséricorde de Dieu est pour tous" - Pape François

  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
jquery slider by WOWSlider.com v7.6

Dominicaines de Béthanie


Sœur Marie Ange

21, route de Mont

25320 Montferrand-le-Château

Tél. : 03 81 51 18 18 - 06 32 28 13 10

Courriel : sr.marie.ange@orange.fr


Une attention aux personnes en situation de détention.

--------


Nombre : 52 sœurs

Lieux d’implantation : en France, Suisse, Italie


Qui sommes-nous ?


Les dominicaines de Béthanie sont des femmes venant de parcours humains très divers. Certaines sont marquées par un passé très lourd, d’autres viennent d’une vie normale, toutes sont réunies sans aucune distinction dans la consécration religieuse.

La prière liturgique, l’adoration silencieuse et la vie fraternelle sont les soutiens de cette consécration au Seigneur, se souvenant que « Dieu ne pèse les âmes qu’au poids de leur amour. »


Histoire de la congrégation


En 1864, et l’année suivante, le Père Lataste prêchait une retraite aux personnes d’une « maison de force et de correction » à Cadillac, petite ville de Gironde où il était né en 1832. « Jamais, dira-t-il, une retraite ou une mission, même dans les meilleurs paroisses, ne m’a donné de joies comme celle-là.» Il avait conclu une de ses instructions par cette phrase : « quel que soit votre passé, ne vous considérez plus comme des prisonnières, mais comme des âmes vouées à Dieu, vous aussi, à la suite des religieuses. » Il ajoutait : « Dieu ne nous demande pas ce que nous avons été, Il n’est touché que de ce nous sommes. »


Le bienheureux Jean Joseph Lataste, Prêcheur de miséricorde


dominicaines-de-bethanie_2.jpg

En sortant, il est traversé par une angoisse : « que vont-elles devenir à la sortie ? »

C’est alors que l’idée lui vient d’ouvrir les portes de la vie religieuse à toutes les femmes

qui parmi elles, semblent y être appelées, unies sans distinction à d’autres venant d’un passé sans histoire. Les dominicaines de Béthanie vivent ensemble le pardon reçu du Seigneur dans la discrétion et le respect du parcours de chacune. « La main qui a relevé les unes est la même qui a préservé les autres de tomber.» L’adoration du Saint Sacrement « fontaine d’eau vive, source de guérison, tient une place importante au cœur de leur vie.


ADORATION QUOTIDIENNE DANS NOTRE COUVENT DE ST NIKLAUSEN, en Suisse 


Cette adoration se fait dans toutes nos maisons quotidiennement.


dominicaines-de-bethanie_4.jpg

dominicaines-de-bethanie_3.jpg








Vie fraternelle


Bienheureux Jean-Joseph Lataste


dominicaines-de-bethanie_5.jpg











Montferrand le château façade intérieure


dominicaines-de-bethanie_6.jpg







« Prêcheur de Miséricorde »

Dominicaines de Béthanie


Sœur Marie Ange

21, route de Mont

25320 Montferrand-le-Château

Tél. : 03 81 51 18 18 - 06 32 28 13 10

Courriel : sr.marie.ange@orange.fr


Une attention aux personnes en situation de détention.

--------


Nombre : 52 sœurs

Lieux d’implantation : en France, Suisse, Italie


Qui sommes-nous ?


Les dominicaines de Béthanie sont des femmes venant de parcours humains très divers. Certaines sont marquées par un passé très lourd, d’autres viennent d’une vie normale, toutes sont réunies sans aucune distinction dans la consécration religieuse.

La prière liturgique, l’adoration silencieuse et la vie fraternelle sont les soutiens de cette consécration au Seigneur, se souvenant que « Dieu ne pèse les âmes qu’au poids de leur amour. »


Histoire de la congrégation


En 1864, et l’année suivante, le Père Lataste prêchait une retraite aux personnes d’une « maison de force et de correction » à Cadillac, petite ville de Gironde où il était né en 1832. « Jamais, dira-t-il, une retraite ou une mission, même dans les meilleurs paroisses, ne m’a donné de joies comme celle-là.» Il avait conclu une de ses instructions par cette phrase : « quel que soit votre passé, ne vous considérez plus comme des prisonnières, mais comme des âmes vouées à Dieu, vous aussi, à la suite des religieuses. » Il ajoutait : « Dieu ne nous demande pas ce que nous avons été, Il n’est touché que de ce nous sommes. »


Le bienheureux Jean Joseph Lataste, Prêcheur de miséricorde


dominicaines-de-bethanie_2.jpg

En sortant, il est traversé par une angoisse : « que vont-elles devenir à la sortie ? »

C’est alors que l’idée lui vient d’ouvrir les portes de la vie religieuse à toutes les femmes

qui parmi elles, semblent y être appelées, unies sans distinction à d’autres venant d’un passé sans histoire. Les dominicaines de Béthanie vivent ensemble le pardon reçu du Seigneur dans la discrétion et le respect du parcours de chacune. « La main qui a relevé les unes est la même qui a préservé les autres de tomber.» L’adoration du Saint Sacrement « fontaine d’eau vive, source de guérison, tient une place importante au cœur de leur vie.


ADORATION QUOTIDIENNE DANS NOTRE COUVENT DE ST NIKLAUSEN, en Suisse 


Cette adoration se fait dans toutes nos maisons quotidiennement.


dominicaines-de-bethanie_4.jpg

dominicaines-de-bethanie_3.jpg








Vie fraternelle


Bienheureux Jean-Joseph Lataste


dominicaines-de-bethanie_5.jpg











Montferrand le château façade intérieure


dominicaines-de-bethanie_6.jpg







« Prêcheur de Miséricorde »